L’officier de police accusé par Atao encore dans sa chambre d’hospitalisation L’officier de police accusé par Atao enc ore dans sa chambre d’hospitalisation

Ensemble faisons vivre la démocratie au Bénin
L’officier de police accusé par Atao encore dans sa chambre d’hospitalisation L’officier de police accusé par Atao enc ore dans sa chambre d’hospitalisation

DES PREUVES DU MAUVAIS MANAGEMENT DES ÉLÉMENTS PAR NAZAIRE HOUNNONKPÈ

Le bêtisier, le crotale dans la culotte du président Talon et qui va souiller ses actions a nom Nazaire HOUNNONKPÈ.

C’est stratégique qu’il veuille se rattraper en niant la bastonnade supposée de Atao sur les ondes d’une radio de la place. Mais il aurait été prudent voire professionnel qu’il ordonne qu’on change l’équipe qui était de service au moment des événements du tribunal.

Le bon policier est celui qui a le don d’évoluer sans se faire reconnaître par celui qu’il surveille. Que Atao s’offusque que le commissaire qui l’a molesté revienne encore dans sa chambre d’hospitalisation, est une erreur grave du management du DG HOUNNONKPÈ.

Chassé le naturel et il revient au galop. La vraie nature du DG HOUNNONKPÈ ne tardera pas à être révélée au grand monde et surtout au président de la république qu’il dit loin des oreilles indiscrètes , avoir déjà réussi à maîtriser.

Ceux qui étaient avec Yayi et qui savaient pour son projet funeste contre l’actuel président, pleurent pour Patrice Talon. Nous n’allons jamais cesser de rappeler cette page de l’histoire jusqu’à ce qu’une voix honnête et bien redevable à Patrice Talon à qui nous souhaitons au passage un joyeux anniversaire, la lui transmette.

Ce n’est pas pour rien qu’un ancien commissaire qui avait travaillé sous HOUNNONKPÈ demande aux proches du président d’être très vigilants .

Derrière l’apparence d’homme sérieux et serviable de HOUNNONKPÈ se cache le vice , la mauvaise pensée, la trahison. Quand il te sert la main avec ce sourire mécanique, compte vite tes doigts pour vérifier s’ils sont tous en place, conseille le même commissaire.

Mais comme Dieu protège toujours son fils ,le fou de la cour du roi, toutes les méchancetés qui trottent dans la tête de HOUNNONKPÈ contre ma petite personne vont taper poteau comme le disent les Ivoiriens. Quand feu Takou Orou Goura ,mon père, servait la police, c’est à peine s’il avait deux dents .

À suivre..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *